Ruptures de médicaments : au tour de l’industrie pharmaceutique

Après les représentants de l’officine reçus le 21 mars, ceux de l’industrie l’ont été le 28. L’analyse de ces acteurs clés situés en amont de la chaîne met en évidence les origines multiples des problèmes actuels.

Alexis Constantin, publié le 06 avril 2023

Ruptures de médicaments : au tour de l’industrie pharmaceutique
Les industriels auditionnés* ont souligné d’entrée de jeu que les tensions d’approvisionnements et les ruptures dans notre pays (et aussi en Europe) ont de multiples causes. Si, sans surprise, les aspects économiques jouent un grand rôle (faible prix des médicaments, - 37 % par rapport à l’Allemagne par exemple, explosion des coûts de production non répercutables sur le prix…), ils ne sont pas les seuls, loin de là. Car il faut aussi intégrer, notamment, l’augmentation plus rapide de la demande par rapport à celle des capacités de production (10 % vs 6 %), la concentration au niveau mondial des fournisseurs de matières premières, le temps des cycles de production qui s’allonge et les risques liés à la complexité technologique... Auquel il convient d’ajouter, selon les participants, une absence de vraie politique du médicament et de vision à long terme dans notre pays. Des situations différenciées Les...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe