Lamotrigine : de nouvelles éruptions cutanées graves, l'ANSM alerte

Après que de nouvelles éruptions cutanées graves aient été récemment rapportées en lien avec la prise de lamotrigine, l'Agence nationale du médicament a tenu à rappeler, une nouvelle fois, certaines recommandations.

, publié le 19 septembre 2023

Lamotrigine : de nouvelles éruptions cutanées graves, l’ANSM alerte
Deux mois seulement après ses recommandations visant à limiter les effets indésirables cutanés graves associés à la lamotrigine, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et les laboratoires commercialisant ce médicament émettent une nouvelle alerte pour rappeler les règles de bon usage de ce médicament. Ce rappel précoce fait suite à la survenue récente de plusieurs cas de pharmacovigilance (sans plus de précisions) ayant signalé des éruptions cutanées graves avec un traitement par lamotrigine, seule ou en association avec du valproate. Syndromes de Stevens-Johnson, de Lyell et du DRESS Les effets indésirables cutanés graves surviennent généralement dans les 2 premiers mois de traitement. Il s'agit des syndromes de Stevens-Johnson, de Lyell (ou nécrolyse épidermique toxique) et du DRESS (syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques). Ils peuvent...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe