Libéralisation de la vente en ligne des médicaments : les mises en garde de l'USPO

La question de la libéralisation de la vente en ligne des médicaments refait surface, suscitant une fois de plus des débats au sein de la profession pharmaceutique. La récente annonce du Premier ministre Gabriel Attal a ravivé les inquiétudes des pharmaciens.

Par Armance Gelaude, publié le 08 février 2024

Libéralisation de la vente en ligne des médicaments : les mises en garde de l’USPO
La récente annonce du Premier ministre Gabriel Attal de 20 janvier 2024 sur la libéralisation de la vente en ligne des médicaments a ravivé les préoccupations de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO). Cette proposition, récurrente depuis plusieurs années, soulève une fois de plus des interrogations et des appels à la vigilance au sein de la profession pharmaceutique. Pierre-Olivier Variot, président de l’USPO, indique dans un communiqué de presse publié ce 31 janvier 2024 que cette initiative représente une menace sérieuse pour la sécurité et l'accessibilité des soins. L’USPO craint que la transformation des médicaments en simples bien de consommation ne compromette la présence indispensable des...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
panneau en grève, préavis de grève pour les pahramciens
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Actualités
  • Je m’informe