L’année de la reprise

Marché des génériques

Le médicament générique reste un bon parti pour le pharmacien sur le plan économique.

Publié le 08 mars 2022

L’année de la reprise
Après une année 2021 en demi-teinte, il pourrait se relancer en 2022 grâce à la nouvelle Convention pharmaceutique qui remet en selle la ROSP et à l’énorme potentiel qu’offre la substitution des médicaments « hybrides ». Le marché du générique n’a progressé l’an dernier que de 5,4% en volume à 994 millions d’unités et de 3,3% en chiffre d’affaires (PFHT) à 3,9 milliards d’euros. « Le médicament générique n’est pas le produit de santé qui s’en tire le mieux sur l’année 2021, sa croissance est inférieure à celle du marché pharmaceutique (+6,6% sur le marché officinal global, +6,7% sur marché du médicament remboursable en ville, source GERS) », souligne Catherine Bourrienne-Bautista, déléguée générale du Gemme, l’association des génériqueurs. « Il est difficile de qualifier 2022, on pourrait parler d’une année de reprise, mais elle se compare à une année 2020 catastrophique en raison de la crise sanitaire »,...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je m’informe