Rukobia, dans le VIH

Nouvelle molécule

Rukobia (fostemsavir trométamol, Laboratoire ViiV Healthcare) est indiqué, en association avec d’autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement des adultes infectés par le VIH-1 multirésistant.

Publié le 18 novembre 2021

Rukobia, dans le VIH
Plus précisément ceux chez lesquels il est autrement impossible d’établir un schéma de traitement antirétroviral suppressif. La population cible de Rukobia ne devrait pas excéder une centaine de patients par an en France. Le fostemsavir est une prodrogue hydrolysée en une forme active, le temsavir. Ce dernier se lie directement à la glycoprotéine 120 (gp120) qui est une sous-unité de la protéine d’enveloppe 160 (gp160) du VIH-1. C’est ainsi que le temsavir inhibe de façon sélective l’interaction entre le virus et les récepteurs cellulaires CD4 des lymphocytes T, empêchant ainsi l’entrée du virus dans les cellules hôtes et leur infection.   Rukobia est une option de dernier recours, en association à d’autres antirétroviraux appropriés, pour le traitement des patients ayant une infection à VIH-1 multirésistant et pour lesquels les traitements antirétroviraux actuellement disponibles ne permettent pas d’atteindre la suppression...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • En pratique
  • Médicaments
  • Nouveautés Produits
  • Thérapeutiques