Banniere Pharmagora

Beyfortus 50 mg : les commandes ne seront pas délivrées

” Les commandes de Beyfortus 50 mg passées par les officines à partir du 15 septembre ne seront pas honorées ” a annoncé, le 29 septembre, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Le couperet est donc tombé et cela est une demi-surprise.

Les pharmacies doivent donc désormais diriger vers un service hospitalier les parents munis de l’ordonnance pour leur bébé de moins de 5 kg. Sauf si bien sûr, ils souhaitent attendre que leur progéniture grandisse et qu’il dépasse les 5 kg. Dans ce cas il sera éligible au Beyfortus 100 mg qui, lui, est disponible dans les officines de ville.

Une crainte tensions dans l’approvisionnement

Cependant, concernant ces dosage, les syndicats redoutent déjà des tensions dans l’approvisionnement des officines, ce traitement étant demandé par 60 % à 80 % des parents. ” Il est évident que nous aurons besoin de plus de 40 000 doses. Les obtiendrons-nous ? Nous n’avons, pour l’heure, reçu aucune confirmation “, a déclaré Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), lors de son live hebdomadaire.