Mycose intime : que conseiller ? Guide pratique

Les infections vulvovaginales liées aux mycoses figurent parmi les troubles gynécologiques les plus courants. Environ 75 % des femmes seront concernées par cette pathologie au moins une fois dans leur vie. Principalement provoquées par le champignon Candida, souvent d'origine intestinale, elles sont majoritairement causées par la souche Candida albicans.

Thomas Kassab, DU de pharmacie clinique, publié le 05 juin 2024

Mycose intime : que conseiller ? Guide pratique
Flore de Döderlin La flore de Döderlein, constituée principalement de lactobacilles, comme L. crispatus, L. jensenii et L. gasseri, est un élément fondamental de l'équilibre vaginal. Ces bactéries bénéfiques produisent de l'acide lactique et des substances antimicrobiennes, maintenant ainsi un environnement acide inhospitalier pour les agents pathogènes, y compris les champignons responsables des mycoses vulvovaginales. En plus de maintenir un pH vaginal favorable, la flore de Döderlein aide à prévenir les infections vaginales en limitant la croissance des micro-organismes nuisibles. La mycose intime en bref Les mycoses intimes, principalement les infections vulvovaginales, sont causées par la prolifération de champignons du genre Candida, habituellement présents en petites quantités dans le corps humain. Candida albicans est le plus commun de ces champignons et se trouve naturellement dans la flore intestinale...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • J'échange avec mon patient
  • Je me perfectionne