Reflux gastro-œsophagien : que conseiller ?

En France, le reflux gastro-œsophagien (RGO) touche environ 20 % de la population, révélant un défi majeur pour la santé publique. Entre symptômes digestifs gênants et impacts extradigestifs variés, le RGO compromet la qualité de vie et requiert une prise en charge spécifique qui combine des ajustements de mode de vie et une pharmacothérapie ciblée pour soulager les symptômes et prévenir les complications.

Par Thomas Kassab, publié le 03 mai 2024

Reflux gastro-œsophagien : que conseiller ?
Le RGO en bref Symptômes digestifs Le RGO se manifeste par un ensemble de symptômes caractéristiques, dont le pyrosis, une sensation de brûlure intense qui va de l'épigastre jusqu'à derrière le sternum, et des régurgitations gastriques où le contenu acide ou amer de l'estomac remonte vers le pharynx sans entraîner de nausées ou d'efforts vomitifs. Ces manifestations peuvent être accompagnées par des douleurs de brûlure localisées à l'épigastre. Ces symptômes s'intensifient souvent après les repas, particulièrement ceux riches en graisses, épicés ou contenant de l'alcool, ainsi que dans certaines positions du corps, comme la position allongée, exacerbant l'inconfort ressenti par les patients affectés. Symptômes extradigestifs Le RGO est souvent impliqué dans divers symptômes au-delà du système digestif. Les manifestations respiratoires incluent principalement une toux persistante et des crises ressemblant à de l'asthme,...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique