Kit de dépistage du cancer colorectal en pratique

Face à l'urgence posée par la prévalence élevée du cancer colorectal et les taux de dépistage insatisfaisants en France, l'implication proactive des pharmaciens officinaux se révèle être une stratégie clé. Dans le cadre d'une interview exclusive, le professeur Claude Linassier, directeur du pôle prévention, organisation et parcours de soins de l'Institut national du cancer, nous offre une perspective approfondie sur l'évolution capitale du rôle des pharmaciens dans le paysage de la santé publique.

Par Thomas Kassab, publié le 28 mars 2024

Kit de dépistage du cancer colorectal en pratique
L'accessibilité et la proximité des pharmaciens avec leur patientèle font d'eux des vecteurs incontournables de la prévention en santé. « De par sa proximité avec sa clientèle et sa présence sur l'ensemble du territoire, le pharmacien a un rôle clé à jouer dans la sensibilisation à la prévention des cancers », précise le professeur Linassier. Cette position stratégique permet aux pharmaciens d'offrir des conseils personnalisés et d'orienter efficacement leurs clients vers les dépistages adaptés, notamment pour le cancer colorectal. Des taux de participation à améliorer Malgré les avantages indéniables du dépistage à domicile, le cancer colorectal souffre d'un taux de dépistage modeste, seulement 34,3 % pour la période 2021-2022. Le professeur Linassier pointe du doigt cette participation limitée et réitère l'importance de l'intervention du pharmacien pour renverser cette tendance : « Nous devons progresser, et l'implication du...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique