« J'ai du mal à me concentrer » : que proposer en phytothérapie pour la concentration ?

La phytothérapie reconnaît trois catégories principales de plantes bénéfiques pour la mémoire et la concentration : les adaptogènes qui aident l'organisme à gérer le stress, les stimulants qui augmentent l'énergie et la vigilance, et les toniques qui soutiennent les fonctions corporelles pour une meilleure vitalité. Parmi les recommandations, le Ginkgo biloba améliore la circulation sanguine cérébrale, tandis que le Bacopa monnieri et la Rhodiola rosea sont appréciés pour leur influence positive sur la cognition. Il est essentiel d'évaluer les besoins individuels avant de conseiller ces plantes, en préférant des produits standardisés et en respectant les dosages.

Thomas Kassab, DU de phytothérapie et aromathérapie, publié le 02 avril 2024

« J’ai du mal à me concentrer » : que proposer en phytothérapie pour la concentration ?
En phytothérapie, trois catégories principales de plantes sont reconnues pour leur capacité à stimuler la mémoire et la concentration : Les adaptogènes Les plantes adaptogènes ont la capacité de moduler la réponse de l'organisme au stress, en agissant sur l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien. Elles augmentent la production de molécules antistress telles que les glucocorticoïdes, tout en régulant leur libération, permettant ainsi une meilleure adaptation du corps aux situations de stress. Elles agissent également en augmentant l'activité des enzymes antioxydantes et en réduisant les niveaux de cytokines pro-inflammatoires. Exemples : Rhodiola rosea, qui contient des rosavines et des salidrosides, et le Panax ginseng, riche en ginsénosides. Les stimulants Les plantes stimulantes agissent principalement sur le système nerveux central pour fournir un effet énergisant. Elles peuvent influencer divers neurotransmetteurs,...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique