Face au mal des transports, que conseiller ?

Environ 90 % des personnes éprouveront le mal des transports à un moment de leur vie, un trouble qui se manifeste lorsqu'il y a un conflit entre les systèmes vestibulaire, visuel et proprioceptif. Ce phénomène, fréquemment rencontré lors de voyages en voiture, par mer ou par air, peut considérablement altérer la qualité de vie.

Par Thomas Kassab, publié le 24 mai 2024

Face au mal des transports, que conseiller ?
D'où vient le mal des transports ? Le mal des transports, ou cinétose, a évolué avec les modes de transport modernes comme les voitures, les trains et les avions. Aujourd'hui, on estime qu'un tiers des personnes sont particulièrement vulnérables à ce trouble, qui peut affecter d'autres personnes sous conditions extrêmes. Ce trouble résulte d'un conflit sensoriel où les signaux de l'oreille interne et des yeux ne concordent pas, entraînant une confusion neurologique. Cette discordance peut varier d'une personne à l'autre en fonction de facteurs comme l'âge et le sexe. Il existe deux formes principales de cinétose : Cinétose vestibulaire : provoquée par des variations d'accélération avec des repères visuels stables, observable dans des cas comme le mal de mer ou le mal de l'air. Cinétose visuelle : causée par un mouvement visuel sans variation d'accélération correspondante, souvent expérimentée en voiture ou en...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • J'échange avec mon patient
  • Je me perfectionne