Entretiens AVK : je me lance !

Dans l'univers des anticoagulants, les AVK se posent en référence depuis plus de quarante ans. Essentiels, ils requièrent néanmoins une vigilance accrue pour équilibrer le risque hémorragique d'un surdosage face au danger thromboembolique d'un sous-dosage. La clef de cet équilibre ? Une information patient précise et complète via l'éducation thérapeutique, garantissant efficacité et sécurité du traitement.

Par Thomas Kassab, publié le 24 avril 2024

Entretiens AVK : je me lance !
Les fondamentaux des AVK Les antivitamines K (AVK) inhibent la synthèse des facteurs de coagulation vitamine K-dépendants (II, VII, IX, X) au sein du foie, réduisant ainsi la formation de caillots sanguins. Principalement indiqués dans la prévention et le traitement des événements thromboemboliques, tels que la fibrillation auriculaire, les thromboses veineuses profondes et les embolies pulmonaires, leur gestion requiert une finesse thérapeutique aiguë due à leur fenêtre thérapeutique étroite. La surveillance par l'INR La surveillance du traitement par l'INR permet d'évaluer l'effet anticoagulant et d'ajuster la posologie pour maintenir l'INR dans une fourchette cible spécifique à l'indication. L'INR idéal varie généralement entre 2 et 3 pour la plupart des indications, mais peut différer selon le contexte clinique. Les mesures doivent être fréquentes initialement ou à la modification du régime thérapeutique, puis espacées selon la...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • J'échange avec mon patient
  • Je me perfectionne
  • Mon conseil
  • J'échange avec mon patient
  • Je me perfectionne
  • Côté médicament
  • J'échange avec mon patient
  • Je m’informe
  • Je me perfectionne