Pour pas que ça ne gratte ! Quel antiparasitaire choisir chez le chien et le chat ?

La guerre contre les ectoparasites chez nos compagnons à quatre pattes exige une stratégie rigoureuse, qui considère une multitude de facteurs comme la pharmacologie des traitements.

Par Thomas Kassab, publié le 04 avril 2024

Pour pas que ça ne gratte ! Quel antiparasitaire choisir chez le chien et le chat ?
La lutte contre les ectoparasites est complexe et nécessite une approche multifactorielle. Les stratégies antiparasitaires doivent tenir compte du type de parasite, du spectre d'action du traitement, du risque de développement de résistances et des spécificités de chaque animal. En effet, plus de 500 spécialités d'antiparasitaires externes (APE) sont disponibles en France, chacune ayant reçu une AMM vétérinaire, illustrant la richesse de l'arsenal à notre disposition. Comment choisir un antiparasitaire ? Le choix d'un APE s'oriente autour de plusieurs critères primordiaux : Spectre d'activité : essentiel pour cibler efficacement les parasites présents. Facilité d'administration : importante pour assurer une bonne adhésion au traitement de l'animal. Durée d'activité : indique la période de protection offerte par le traitement. Innocuité : pour l'animal traité, les autres animaux, le propriétaire et...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique