Quels médicaments pour demain ?

Face à l'escalade des coûts et à la pression pour innover, les grands laboratoires pharmaceutiques redéfinissent leur stratégie R&D. Entre intelligence artificielle et partenariats, ils s'adaptent pour rester compétitifs. Malgré une concentration notable des efforts sur l'oncologie, l'adéquation particulièrement hétérogène du portefeuille de candidats-médicaments avec les principaux enjeux sanitaires préfigure de nombreuses opportunités de se différencier pour les acteurs de la santé.

Par Hélène Sagnes, directrice du pôle pharmacie & santé, Les Echos Études, publié le 03 mai 2024

Quels médicaments pour demain ?
De la R&D entièrement internalisée il y a quelques décennies, à l'intégration de l'intelligence artificielle dans les processus d'innovation aujourd'hui, en passant par le rachat de biotechs, les partenariats et l'incubation de start-up, les stratégies et tactiques d'innovation des grands laboratoires pharmaceutiques ne cessent d'évoluer, avec malgré tout un objectif constant : optimiser les activités de R&D. Et pour cause : en 10 ans, le coût moyen de développement d'un actif a augmenté de 76 %, sa durée moyenne de 15 %, sans compter les baisses de revenus liées à la chute des brevets dans le domaine public. L'industrie pharmaceutique poursuit donc sa raison d'être : innover. Mais pas à n'importe quel prix ! L'oncologie comme dénominateur commun L'analyse par Les Echos Études du portefeuille de produits en cours de développement par le top 20 de l'industrie pharmaceutique mondiale* révèle des stratégies très variées. La part du...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je m’informe