Marche blanche et cris d'alerte : la Guyane se mobilise face à la violence contre les pharmaciens

La communauté pharmaceutique et les résidents de Cayenne, en Guyane, se réuniront pour une marche blanche le 15 avril, en hommage à Hélène Tarcy-Cétout, une pharmacienne respectée et sapeur-pompier volontaire, tragiquement assassinée près de son lieu de travail.

Par Thomas Kassab, publié le 15 avril 2024

Marche blanche et cris d’alerte : la Guyane se mobilise face à la violence contre les pharmaciens
Cette marche, initiée par les pharmaciens guyanais, témoigne de la solidarité de la profession face à cette perte. Elle partira de la caserne des sapeurs-pompiers pour se diriger vers la préfecture, symbolisant l'union de la communauté face à l'adversité. Augmentation des agressions dans les officines. Les pharmaciens, au cœur de tensions croissantes dues aux pénuries de médicaments, sont de plus en plus exposés à des comportements agressifs. Ces pénuries, englobant des médicaments essentiels comme ceux pour le traitement de l'épilepsie ou du diabète, exacerbent la frustration des patients, parfois à bout, qui se décharge injustement sur les professionnels en pharmacie. Cette situation de stress accru souligne l'urgence d'adopter des mesures pour sécuriser ces environnements vitaux pour la santé publique. Sécurité renforcée et réponse institutionnelle. Face à l'escalade des agressions, des mesures de...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique