Une boite de Périactine ? Ordonnance s'il vous plait !

À partir du 10 juillet 2024, la cyproheptadine (Périactine 4mg) sera classée sur la liste I des substances vénéneuses, rendant sa délivrance possible uniquement sur ordonnance médicale. Cette évolution règlementaire est une réponse nécessaire à l'usage détourné de la cyproheptadine pour la prise de poids à des fins esthétiques, un problème persistant malgré les campagnes d’information.

Par Thomas Kassab, publié le 27 juin 2024

Une boite de Périactine ? Ordonnance s’il vous plait !
La cyproheptadine est un antihistaminique de première génération, utilisé pour traiter les symptômes allergiques tels que la rhinite allergique, la conjonctivite allergique et l'urticaire. En plus de ses propriétés antihistaminiques, elle possède une action antisérotoninergique et anticholinergique. Elle est également connue pour ses effets orexigènes, stimulant l'appétit, ce qui a conduit à son mésusage. Effets indésirables et risques associés Les effets secondaires de la cyproheptadine peuvent être significatifs et incluent : Effets centraux : somnolence, sédation, et diminution de la vigilance. Ces effets peuvent compromettre la capacité des patients à conduire ou à utiliser des machines, augmentant ainsi les risques d'accidents. Effets anticholinergiques : sécheresse buccale, constipation, troubles visuels, rétention urinaire et palpitations cardiaques. Ces effets peuvent être...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique