TROD en officine : tensions sur les prix

Les syndicats continuent de plaider pour une rémunération qui reflète la complexité et le temps nécessaire pour la réalisation des TROD. Ils soulignent l'importance de ces examens pour optimiser le parcours de soins et réduire les coûts du système de santé.

Par Armance Gelaude, publié le 23 avril 2024

TROD en officine : tensions sur les prix
La revalorisation tarifaire des Tests Rapides d’Orientation Diagnostique (TROD) en officine, est actuellement au milieu des discussions entre les syndicats pharmaceutiques et l’Assurance maladie. Le montant proposé par cette dernière est passé de 6 à 7 euros pour les angines et de 6 euros pour les cystites à 12 euros par test. Les collectivités jugent cette somme insuffisante. Ils revendiquent un prix de 25 euros pour refléter les coûts et les efforts associés à ces prestations.   TROD : Un levier pour réduire les coûts des urgences Ces tests permettent un diagnostic rapide et une prescription directement en officine. Ils représentent un moyen efficace de réduire les admissions aux urgences où le traitement d’une cystite peut atteindre 160 euros. Ce dispositif pourrait ainsi générer d’importantes économies, en évitant près de 700 000 visites annuelles à l'hôpital pour des cas pouvant être pris en charge en...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite