Menaces imminentes sur la viabilité économique des officines

Face à une conjoncture économique en mutation rapide, les pharmaciens se retrouvent au centre de défis majeurs qui pourraient compromettre la rentabilité de leurs établissements. Cet article dévoile les principales tendances et les prévisions qui façonneront le secteur pharmaceutique en 2024, et propose des orientations stratégiques pour naviguer avec succès dans ces eaux tumultueuses.

Par Thomas Kassab, publié le 30 avril 2024

Menaces imminentes sur la viabilité économique des officines
Impact de l'inflation et des taux d'intérêt sur la valorisation En 2023, face à un contexte inflationniste, les pharmaciens ont vu les prix de cession des fonds de commerce augmenter, nécessitant des apports personnels moyens de 320 000 €, soit une hausse de 18% par rapport à 2022. Cette évolution souligne l'importance d'adapter les prévisionnels financiers et d'être extrêmement prudent lors de la valorisation des pharmacies, surtout avec la remontée des taux d'intérêt qui réduit les options de financement et intensifie les pressions sur les marges. Rationalisation des coûts face à la baisse de rentabilité L'année 2023 a vu un retour brutal à la réalité économique, avec des baisses significatives de l'EBE, qui a chuté à seulement 10,50% hors COVID, principalement dû à l'augmentation des coûts fixes tels que les loyers (+2,38%) et les charges de personnel (+8,92%). Cette situation impose aux officines de revoir en profondeur leur gestion...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je m’informe
goutte de collyre dans oeil, rupture Timoptol
  • Actualités
  • Actualités
  • Côté médicament