Comment optimiser sa gestion du tiers payant ?

S'il veut accomplir ses nouvelles missions et consacrer du temps à sa patientèle, le pharmacien a tout intérêt à externaliser la gestion du tiers payant.

Par Carole Ivaldi, publié le 25 mars 2024

Comment optimiser sa gestion du tiers payant ?
Une gestion chronophage Représentant plus de 80 % du chiffre d'affaires d'une officine moyenne, la bonne gestion du tiers payant est au centre de la rentabilité des officines et d'une trésorerie saine. « Activité administrative très chronophage, la gestion du tiers payant doit être absolument externalisée », conseille Pierre-Olivier Variot. « On a vraiment tout à y gagner, quelle que soit la taille de la pharmacie, aussi bien au niveau du temps gagné que de la trésorerie. » Pour le président de l'USPO, bien gérer le tiers payant revient à utiliser la carte Vitale le plus souvent possible, ou à défaut à lire l'ADRi pour connaître les droits du patient. En ce qui concerne les mutuelles, leur très grand nombre sur le territoire rend la création et la mise à jour du fichier de mutuelles assez fastidieuses pour le pharmacien. Un fichier de mutuelles à jour permet d'éviter un certain nombre de rejets. Traiter les rejets...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m'équipe
  • Je m’informe
  • Actualités
  • J'améliore mon back-office
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
  • Actualités
  • J'améliore mon back-office
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe