Décret sur les territoires fragiles : une version plus adaptée dans les tuyaux

Après avoir stigmatisé les insuffisances et zones d’ombre du projet de décret d’application sur les territoires fragiles, les syndicats pharmaceutiques et l’Ordre ont proposé des amendements dont devrait tenir compte la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) dans la rédaction d’une version alternative du décret, allant dans le sens d’un renforcement du maillage des officines.

Jacques Nadel, publié le 25 mai 2023

Décret sur les territoires fragiles : une version plus adaptée dans les tuyaux
Les critiques des instances professionnelles ont fusé sur la première version : trop de pouvoir accordé aux directeurs généraux des agences régionales de santé dans la définition des territoires fragiles et autorités chargées des transferts d’officine, mauvais choix des critères pour le zonage de ces territoires, notamment ceux applicables dans des communes où il y a eu des regroupements de pharmacies et qui sont considérées à tort comme des territoires fragiles, risque du retour des créations par voie dérogatoire, etc. « Les critères retenus n’étaient pas les bons, nous en avons donné d’autres, mieux adaptés, et pensons qu’il faut repartir des cartes dressées dans les années 2000 mettant déjà en évidence des zones blanches où le nombre de pharmacies était insuffisant », défend Pierre-Olivier Variot, président de l'USPO. Pour lui, comme pour Philippe Besset, président de la FSPF, le décret doit s’inspirer de la maille de la...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
panneau en grève, préavis de grève pour les pahramciens
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Actualités
  • Je m’informe