La Charte d’engagement : le pari de la confiance

Le but de la charte d’engagement des acteurs de la chaîne du médicament est d’apporter de la lisibilité et de la confiance dans le circuit du médicament. Signée le 20 novembre, elle devrait assurer une meilleure répartition des stocks de certains médicaments en tension. Les industriels doivent libérer les stocks ! Avant toute chose, Pierre-Olivier Variot, […]

Par Carole Ivaldi, publié le 28 novembre 2023

La Charte d’engagement : le pari de la confiance
Le but de la charte d’engagement des acteurs de la chaîne du médicament est d’apporter de la lisibilité et de la confiance dans le circuit du médicament. Signée le 20 novembre, elle devrait assurer une meilleure répartition des stocks de certains médicaments en tension. Les industriels doivent libérer les stocks ! Avant toute chose, Pierre-Olivier Variot, président de l’USPO, précise que cette charte ne concerne que les médicaments en rupture pour lesquels il y a du stock. « C’est typiquement le cas de l’amoxicilline. On s’est rendu compte grâce aux chiffres de l’ANSM, qu’il y a entre 3 et 5 mois de stocks chez les industriels, O chez les grossistes, et de 1 à 30 jours chez les pharmaciens.  Autre exemple : les industriels ont environ 4 mois de stocks pour l’amoxicilline pédiatrique, et ma pharmacie n’a pas eu un seul flacon  depuis des semaines ! » Il est assez difficile d’expliquer les raisons pour lesquelles les industriels...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je m’informe
  • Non classifié(e)
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je m’informe