Mobilisation de la profession : le premier acte se profile pour le 21 novembre

La rencontre entre Philippe Besset de la FSPF et Thomas Fatôme de la CNAM a ouvert la voie à des négociations sur la convention pharmaceutique, malgré des défis économiques et incertitudes sur l'amendement concernant les substitutions biosimilaires.

Jacques Nadel, publié le 13 novembre 2023

Mobilisation de la profession : le premier acte se profile pour le 21 novembre
Alors que l’ultimatum lancé par la profession aux pouvoirs publics a expiré le 11 novembre, le président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), Philippe Besset, a rencontré la semaine dernière, Thomas Fatôme, directeur général de la caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam). Un entretien ponctué de deux annonces. Ouverture de la Négociation Conventionnelle : espoirs et anticipations. « Il m’a indiqué qu’il allait écrire à la FSPF pour dire que la CNAM comptait ouvrir la négociation conventionnelle avec les pharmaciens », se réjouit Philippe Besset. Et qu’à cet effet, « le ministre de la Santé va écrire une lettre d’orientation ou de cadrage à la CNAM, essentiellement sur le bon usage du médicament et sur l’implication du pharmacien dans la réussite de cet objectif », ajoute-t-il. Défis de la négociation de l'avenant économique. Cependant, la négociation...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Actualités
  • Côté médicament
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
panneau en grève, préavis de grève pour les pahramciens
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe