Nubeqa, dans le cancer de la prostate

Nubeqa (darolutamide, Bayer) est indiqué dans le traitement du cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) chez l’homme adulte avec un risque élevé de développer une maladie métastatique.

Publié le 06 avril 2021

Nubeqa, dans le cancer de la prostate

La population cible de Nubeqa est estimée à un maximum de 1 270 patients par an.
Le darolutamide est un inhibiteur des récepteurs aux androgènes qui vient s’ajouter à apalutamide (Erleada) et à l’enzalutamide (Xtandi).
La posologie recommandée est de 600 mg, soit 2 comprimés à 300 mg, deux fois par jour, avec un ajustement de la dose d’instauration à 300 mg deux fois par jour en cas d’insuffisance rénale sévère ainsi qu’en cas d’insuffisance hépatique modérée et sévère.
Les comprimés doivent être pris au cours d’un repas.
Fatigue et états asthéniques  sont les effets indésirables les plus fréquemment rapportés.
SMR important en association à un traitement de suppression androgénique (ADT), dans le traitement des hommes adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique avec un risque élevé de développer une maladie métastatique, défini par un temps de dédoublement de l’antigène spécifique de la prostate inférieur ou égal à 10 mois
ASMR modérée (ASMR III), comme Xtandi ou Erleada dans la même stratégie de traitement
Nubeqa 300 mg ; boîte de 112 comprimés
Liste I
Remboursement à 100 %
Prescription initiale hospitalière annuelle réservée aux spécialistes en oncologie ou aux médecins compétents en cancérologie
Renouvellement non restreint

P. J.

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe