Le coup de gueule de l’APR

Vaccination anti-Covid-19

L’Association de pharmacie rurale (APR) regrette dans un communiqué que la disponibilité et la compétence des pharmaciens n'aient pas été mises à profit dès les premières phases de la campagne vaccinale contre la Covid 19.

Publié le 06 janvier 2021

Le coup de gueule de l’APR

« Ce choix ne s’est pas révélé pertinent, comme en témoigne le différentiel du nombre de personnes vaccinées avec les autres pays européens qui ont élargi bien davantage les équipes vaccinatrices » souligne le syndicat.

Les pharmaciens d’officine constatent au quotidien la demande pressante de la population, et en particulier des patients âgés ou à facteur de risque important. En effet, près de 80% de ces derniers ne sont pas hébergés en institution mais font partie de la population cible prioritaire.

Face à l’excellent rapport bénéfice/risque du vaccin, aux capacités logistiques des officines concernant les vaccins, aux capacités d’archivages et de transmissions des données comme l’ont montré la gestion de la vaccination antigrippale ou de la délivrance des masques, l’APR s’étonne que les pharmaciens ne soient pas impliquées dans le déploiement de la vaccination contre le Covid-19 et sollicite « l’inclusion immédiate des pharmaciens comme vaccinateurs dans le dispositif vaccinal, et cela d’autant plus en milieu rural où l’officine est souvent le seul établissement de santé ouvert au public et où le pharmacien, par sa proximité avec sa patientèle contribue fortement à la confiance des citoyens dans les politiques publiques ».

J. S.

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe