Rattrapage vaccinal selon les situations

Comment répondre à un patient qui ne sait plus où il en est dans ses vaccinations ? Une recommandation de la Haute autorité de santé fait le point.

Publié le 04 février 2020

Rattrapage vaccinal selon les situations
La Haute Autorité de Santé a élaboré en partenariat avec la Société de pathologie infectieusede langue française une recommandation sur le rattrapage vaccinal à destination des professionnels de santé avec pour objectif de faire progresser la couverture vaccinale. Des fiches pratiques décrivent les conduites à tenir dans les situations les plus fréquentes en ciblant des problématiques spécifiques en population générale et pour les migrants primo-arrivants. Première notion à retenir : en l'absence de preuve documentée de vaccination (absence de carnet de vaccination, d'attestation), une personne est considérée comme non vaccinée et il n'y a pas de risque à la revacciner. Ensuite une certain nombre d’idées reçues sont à contrer. Aucune association de vaccins n'est déconseillée s'agissant du calendrier vaccinal français, à l'exception de l'administration des vaccins vivants contre la fièvre jaune et contre la rougeole, les oreillons et la rubéole...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site pharma365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe