Incitation ciblée pour les professionnels de santé

Vaccination antigrippale

Une incitation ciblée augmente la vaccination des professionnels de santé, selon une expérimentation menée dans les Hauts-de-France.

Publié le 23 octobre 2019

Incitation ciblée pour les professionnels de santé

L’expérimentation menée cet été dans les Hauts-de-France par la start-up Héroïc santé, avec l’institut d’administration des entreprises (IAE) de Lille a réussi à augmenter notablement la proportion de professionnels de santé désirant se faire vacciner contre la grippe. En faisant tout simplement remplir un questionnaire d’une dizaine de minutes sur leur état vaccinal à plus de 1200 de professionnels de santé, la proportion de personnes désirant se faire vacciner contre la grippe a augmenté de 28 %. Ce questionnaire original a été construit en employant des méthodes issues des théories de la communication engageante. « On fait réfléchir la personne sur le sujet, on lui demande ce qu’elle compte faire, ce qui exige un effort cognitif. C’est ce qu’on appelle le processus d’engagement. À partir de là, le “questionné” n’est plus passif : il est impliqué dans le questionnaire par ses réponses » explique le Dr Dominique Crié, professeur à l’IAE et son attitude change. Puis le profil du répondant est analysé : veut-il contrôler sa peur (par exemple sa peur des aiguilles) ou, au contraire, contrôler le danger (celui de transmettre la grippe à ses proches) ? En fonction de son profil, le répondant a alors accès à des informations de nature différente, auxquelles il est a priori plus sensible. Conséquence : 28 % des professionnels non vaccinés en 2018-2019 comptent se faire vacciner cette année dont 65 % se disent même prêts à faire la promotion de la vaccination antigrippale auprès de leurs confrères et collègues. Quant à ceux vaccinés l’an dernier, Ils sont unanimes pour se refaire vacciner cette année et 67% inciteront leurs confrères à faire de même.
« La promotion de la vaccination des soignants apporte un bénéfice collectif en plus de protéger chacun, souligne le Pr Bruno Lina, chef de service virologie à Lyon et directeur du Centre national de référence sur les virus respiratoires. Dans mon hôpital, l’augmentation de la vaccination du personnel soignant a entraîné une chute spectaculaire et rapide des infections nosocomiales ».
L’Assurance maladie engage les professionnels de santé libéraux à se faire vacciner contre la grippe avec une prise en charge de leur vaccin à 100% (médecins généralistes, infirmiers, sages-femmes, pédiatres, pharmaciens titulaires, kinésithérapeutes, gynécologues, pédicures-podologues, chirurgiens-dentistes). Les directeurs d’Ehpad sont également invités à inciter leur personnel à se faire vacciner.

 

J. S.

Dans la même rubrique