Kevzara, dans la polyarthrite rhumatoïde

Nouvelle molécule

Kevzara (sarilumab, Sanofi Genzyme) est indiqué chez les patients adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde active modérée à sévère ayant eu une réponse inadéquate ou intolérants à un ou plusieurs traitement(s) de fond.

Par , publié le 22 octobre 2018

Kevzara, dans la polyarthrite rhumatoïde

C’est donc un traitement de 2ème intention de la polyarthrite rhumatoïde. Kevzara peut être utilisé en association au méthotrexate ou en monothérapie en cas d’intolérance au méthotrexate ou lorsque le traitement avec le méthotrexate est inadapté.
Le sarilumab, qui appartient à la classe des anticorps monoclonaux inhibiteurs de l’interleukine 6, vient s’ajouter au tocilizumab (Roactemra).
La posologie recommandée de Kevzara est d’une injection sous-cutanée de 200 mg toutes les deux semaines, réduite à 150 mg toutes les deux semaines en cas de neutropénie, de thrombopénie ou d’élévation des enzymes hépatiques.
L’injection sous-cutanée peut se faire au niveau de l’abdomen, de la cuisse ou de la partie supérieure du bras en alternant les sites à chaque injection. L’injection peut être réalisé par le patient lui-même, après une formation.
La présentation en stylo a été conçue pour s’adapter aux patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. La 1ère injection doit idéalement être réalisée dans une structure de soins adaptée.
Kevzara se conserve au réfrigérateur mais une fois sorti, il peut être laissé deux semaines à température ambiante. Le stylo doit être sorti du réfrigérateur au moins une heure avant l’injection, la seringue, au moins 30 minutes avant.
En cas d’oubli d’injection d’une dose, elle peut être rattrapée dans les 3 jours suivant la date initialement prévue.
Kevzara ne doit pas être administré au cours d’une infection sévère active.
Les principaux effets indésirables sont les neutropénies, l’augmentation des ALAT, les réactions au site d’injection (érythème), les infections des voies aériennes supérieures et des voies urinaires. La prudence s’impose en cas d’antécédent d’ulcération digestive ou de diverticulite. L’administration de Kevzara nécessite la mise en place d’une surveillance de signes d’infection, de la formule sanguine, de la fonction hépatique et des paramètres lipidiques.
SMR important ; absence d’ASMR (ASMR V)
Kevsara 150 mg et 200 mg, boîte de 2 stylos préremplis ou de 2 seringues préremplies
Liste I
Remboursé à 65%
Médicament soumis à prescription initiale hospitalière annuelle
Prescription initiale et renouvellement réservés aux spécialistes en rhumatologie ou en médecine interne

P. J.

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe
  • Actualités
  • Actualités
  • Je gère mon officine
  • Je m’informe