Nucala, dans l’asthme sévère réfractaire à éosinophiles

Nouvelle molécule

Nucala (mépolizumab, Laboratoire GlaxoSmithkline) est indiqué chez l’adulte, en traitement additionnel, dans l’asthme sévère réfractaire à éosinophiles.

Par , publié le 06 mars 2018

Nucala, dans l’asthme sévère réfractaire à éosinophiles

L’asthme sévère réfractaire concerne environ 60 000 patients en France. Parmi eux, certains sont dits « à éosinophiles » car ils sont caractérisés par une surproduction d’éosinophiles liée à une surexpression de l’interleukine 5 (IL 5) entraînant une inflammation des poumons.
Nucala est le 1er anticorps monoclonal anti-IL 5 commercialisé en France ; un deuxième, Cinqaero (reslizumab) est en cours de commercialisation.
Nucala et Cinqaero sont des traitements de deuxième intention, à débuter uniquement après échec d’un traitement par une association de corticoïde inhalé à forte dose et d’agoniste béta-2 inhalé de longue durée d’action. Ils doivent tous les deux venir s’ajouter à un corticoïde inhalé à forte dose et à un agoniste béta-2 inhalé de longue durée d’action.
La dose recommandée est de 100 mg toutes les 4 semaines. L’injection doit être pratiquée par un professionnel de santé en sous-cutané dans la partie supérieure du bras, dans la cuisse ou dans l’abdomen.
Les principaux effets indésirables sont les réactions au site d’injection, les céphalées et les dorsalgies.
SMR important ; ASMR mineure (ASMR IV)
Nucala 100 mg, poudre pour solution injectable en flacon
Boîte de 1 flacon
Prix (hors honoraire de dispensation) : 1027,37 euros
Liste I
Médicament d’exception soumis à prescription initiale hospitalière annuelle
Prescription initiale et renouvellement réservés aux spécialistes en pneumologie.

P. J.

Dans la même rubrique